Choisissez une histoire avec le ou les enfants, selon leurs intérêts ou préférences. Puis imaginez ensemble une façon de la mettre en scène soit en se costumant ou encore en créant un théâtre de marionnettes.

Cette activité peut s'étaler plusieurs jours.

1. Choix de l’histoire, allez-y avec les intérêts des enfants, ça aide à maintenir l’implication dans l’activité :

  • Contes classiques (Chaperon rouge, les trois petits cochons…)

  • Albums jeunesses, il en existe plein d’excellents du Québec et certains sont disponibles en prêts numériques sur le site de la grande bibliothèque https://www.banq.qc.ca/ressources_en_ligne/livres-numeriques/#. Je rigole à l’avance de voir un théâtre de marionnette de « Pétunia la princesse des pets » plaisir fou assuré !

  • Une histoire d’un film adoré par l’enfant

  • Pourquoi ne pas inventer une histoire maison ? Juste à dire « Il était une fois… » et laisser tout le monde y mettre son grain de sel. Je l’ai testé avec des groupes d’enfants de 3 à 5 ans, 6-12 ans, des ados et des adultes, et ce fut toujours très épatant. L’imaginaire est un outil puissant et on se change les idées ! 

2. Choix du type de représentation : théâtre ou marionnettes.

3. Fabriquer le matériel :

  • Décors et costumes, pour le théâtre. Beaucoup de plaisir à inventer des costumes, se maquiller et se déguiser.

  • Castelet et marionnettes. Avec les marionnettes on peut jouer avec les échelles, de la petite marionnette à doigt à celle grandeur nature.

  • Il peut être très pratique de fouiller dans le bac de récupération, les vêtements, les jouets pour trouver des matériaux, des costumes et des accessoires.

4 La représentation :

  • Un parent peut être le narrateur et les autres membres de la famille sont les acteurs ou marionnettistes.

  • Pour les plus vieux, ils peuvent dire leur bout d’histoire

  • Pourquoi ne pas faire un Skype avec les grands-parents pour une représentation virtuelle.

5. Cette activité permet de développer plusieurs sphères chez l’enfant, entre autres :

  • La littéracie par la découverte des livres et des arts, le langage, l’imaginaire…

  • La créativité par la recherche de moyens pour représenter les éléments de l’histoire

  • La motricité fine par le bricolage des décors et des marionnettes, ainsi que la manipulation des marionnettes qui entraîne la coordination mains-yeux.

  • De point de vue affectif, l’enfant retire une fierté à la réalisation d’un spectacle (surtout si vous le filmé) et l’exploration du travail d’équipe.

Si vous le voulez, envoyez-nous des photos ou de courts clips de vos « performances » philippe.ouellet@cpelescopainsdabord.com 

©2017-2020 CPE Les Copains d'Abord